DANS LES RUES DE L’HIVER…(3)

Publié: 27 mars 2021 dans Non classé

Survivre à l'hiver au Québec : conseils pour futurs expatriés - Maplr

DANS LES RUES DE L’HIVER…(3)

-Je ne te juge pas…

De me juger…

Toi qui as le mérite…

De t’échiner à gagner ta vie…

-Encore faut-il…

En avoir une…

Moi je n’en ai pas…

Je n’en ai plus…

-C’est un choix…

Me diras-tu…

Je n’en suis pas si sur…

Même si j’en ai sûrement fait de mauvais…

-Mais…

Le plus beau dans tout ça…

Car oui…

Il y a du beau malgré tout…

-Mais ce beau…

Peut-être ne le vois-tu même pas…

Il n’est pas esthétique…

Il n’est que palpable…

-Il ne se ressent…

Que par un cœur meurtri…

Et une âme…

Qui a lâché prise…

-Tu détournes les yeux…

Quand ils se portent…

Sur les plus crasseux…

Ces marginaux…

-Ne vois-tu pas…

Leur générosité…

Ils offrent tout…

Alors qu’ils n’ont rien…

-Vois leur solidarité…

Leur compassion mutuelle…

Ils ont l’esprit de la famille…

Qu’ils n’ont pas…

-Le manteau…

Que je n’ai pas…

Est tissé…

De misère…

-Mais cette misère…

Est brodée du fil d’humanité…

De celle qui ne s’achète pas…

Mais qui s’engendre…

FIN

Xxx

Kleaude

Chronique de ma vie dans la rue n°8 : comment survivre au grand froid - le  Plus

Survivre à l'hiver au Québec : conseils pour futurs expatriés - Maplr

DANS LES RUES DE L’HIVER…(2)…

-Mais ni de murs…

Ni de toît…

Je n’ai…

Encore moins de la chaleur…

-Pour me préserver du froid…

Je n’ai que quelques bouts de carton…

Pas même…

Une couverture digne de ce nom…

-Le seul abri…

Que je puisse trouver…

Est sous le couvert…

D’un viaduc de béton…

-Parfois…

J’essaie de m’offrir un peu de répit…

Sur une bouche d’air du métro…

Ou une entrée d’immeuble…

-Même si…

Je sais bien…

Que de tous ces lieux…

On me chassera rapidement…

-Je suis un indésirable…

Je rebute…

J’enlaidis…

Le centre-ville…

-Je ne te juge pas…

De me juger…

Toi qui a le mérite…

De t’échiner à gagner ta vie…

-Encore faut-t-il…

En avoir une…

Moi je n’en ai pas…

Je n’en ai plus…

À suivre

Xxx

Kleaude

Chronique de ma vie dans la rue n°8 : comment survivre au grand froid - le  Plus

DANS LES RUES DE L’HIVER…. (1)

Publié: 13 mars 2021 dans Non classé

Survivre à l'hiver au Québec : conseils pour futurs expatriés - Maplr

DANS LES RUES DE L’HIVER…(1)

-L’hiver est là…

Même si dans les grandes villes…

On en fait…

Facilement abstraction…

-Comme si…

L’hiver préfère…

La banlieue…

Et les régions…

-Comme si la neige…

Se rebute…

De se frapper contre les parois de ciment…

Alors que poussée par le vent…

-Même le vent…

Ne peut y souffler…

À pleins poumons…

Limité de toutes parts…

-Pourtant…

En ces murs gris…

Il ne fait pas moins froid…

Bien au contraire…

-Ici…

Le froid fait de l’humidité…

Son larron du moment…

Pour nous glacer de froid…

-Ce froid…

Si pernicieux…

Qui nous transit…

Jusqu’aux os…

-Le genre de temps…

À rester cloitrés…

Bien au chaud…

Entre quatre murs…

-Mais ni de murs…

Ni de toît…

Je n’ai…

Encore moins de chaleur…

À suivre

Xxx

Kleaude

Chronique de ma vie dans la rue n°8 : comment survivre au grand froid - le  Plus

SAINT-VALENTIN OUBLIÉE…

Publié: 6 mars 2021 dans Non classé

Se souvenir d'oublier - Emma Dusong

SAINT-VALENTIN OUBLIÉE…

-Je me souviens trop…

Alors que tu ne te souviens plus…

De toutes ces années…

D’amour et de bonheur…

-Hier…

C’était la Saint-Valentin…

Cette journée où tu aimais tant…

Mettre les petits plats dans les grands…

-Et là…

Ce n’est qu’un vulgaire cabaret de plastique…

Qui traîne près de ton lit…

Vestige d’un autre repas insipide…

-Au lieu d’une coupe de rouge…

Une tasse de thé refroidi…

De la tristesse…

On en sert à chaque repas…

-J’ai le cœur triste…

Alors que tu ne sais même pas…

De quel jour on est…

Ni même qui je suis…

-Ce n’est pas le plus triste…

Le pire est de voir ton désarroi…

Quand toi-même…

Tu ne te reconnais plus…

-Comment peux-tu savoir…

Où se sont envolés…

Tous tes rêves de vie…

Cette vie qui n’est plus la mienne…

-Moi…

Je peux m’accrocher à ta présence…

Mais la mienne…

La perçois-tu encore…

-Je crains parfois…

Que tu ne saches même plus…

Tout ce que l’on a été…

L’un pour l’autre…

-J’espère tellement…

Que tu ressens…

Avoir été tant aimée…

Et avoir tant aimé…

-Te souviens-tu parfois…

Des passions qui t’habitaient…

De toutes celles…

Qui t’ont animée…

-Je pleure…

Heureux que tu ne le perçoive pas…

Mais qui sait…

Notre communion était si profonde…

-Mais la tristesse qui m’habite…

Mais aussi d’une douce sérénité…

De celle qui ne quitte jamais…

Ceux qui ont tant aimé…

-Ça…

C’est toujours là…

Latent…

Même si sans souvenirs…

-Mes mots…

Ne te parlent plus…

Mais quand je prends ta main…

Je crois que ton âme entend…

-Hier…

C’était la Saint-Valentin…

Tu ne le sais pas…

Tu ne le sais plus…

-Sur le bord de ta fenêtre…

J’ai posé un bouquet de fleurs…

Espérant que leur doux arôme…

Fasse germer une douce latence chez toi…

-Ta musique préférée…

J’ai mis dans tes écouteurs…

J’aime m’imaginer…

Te voir sourire…

-Je te regarde…

Sachant que ta coupe reste pleine…

Je lève la mienne…

Et je bois à nous…

-Il n’est pas dit…

Qu’il y aura une Saint-Valentin…

Sans qu’on trinque ensemble…

Car ce n’est pas grave si on ne s’en souvient plus…

Xxx

Kleaude

N'oublie pas - Home | Facebook

LANGOUREUSE…

Publié: 27 février 2021 dans Non classé

8 erreurs à ne pas commettre avec votre chat - Fondation 30 Millions d'Amis

LANGOUREUSE…

-De grâce elle est…

De cette candeur…

Qui en impose…

Qui saisit…

-Je la vois…

Je me complais à l’admirer…

Douceur féline…

Port altier…

-Elle sait…

Que je l’admire…

Elle sait bien…

Ce que son déhanchement provoque…

-Elle sait…

Que j’épie ses gestes…

Elle s’arrête et s’assoit…

Pour étirer le galbe de ses jambes…

-Lascivement…

Un peu à l’écart…

Elle s’étend…

Pour impudiquement s’étirer…

-Elle prend la pose…

Se tourne sur le dos…

Détourne la tête…

Alors que je l’observe encore…

-Elle minaude…

Elle prend ses airs…

M’offre sa vulnérabilité…

Elle pose…

-Mais je la sais furtive…

À mes caresses…

Elle ne se prêtera…

Que si elle le veut bien…

-Aguichante…

Elle se fera alors…

Sur moi…

Elle viendra se poser…

-Son nez dans mon cou…

Blottie dans le creux de mes bras…

Chaleur en osmose…

Elle miaulera à mes oreilles…

Xxx

Kleaude

Chaton qui a des croûtes - Comment aider mon chat qui a des croûtes ? |  Vetostore

L’ÂGE DE LA BEAUTÉ…

Publié: 13 février 2021 dans Non classé

Résultat de recherche d'images pour "L'ÂGE DE LA BEAUTÉ"

L’ÂGE DE LA BEAUTÉ…

-Elle est belle…

De cette beauté…

Que seule charisme…

Peut auréoler…

-Fascinante…

Et si subjuguante…

Quand ses yeux…

Rencontrent les miens…

-J’ai le cœur fébrile…

Dès que je la vois…

Dès que je l’aperçois…

Dès que je pense à elle…

-Son derme…

Écrin de volupté…

Telle la fraîcheur du satin…

Aura voilée…

-Sa grâce…

J’aurais envie de la peindre…

Sa beauté…

J’en ferais un opéra…

-Sa sensualité…

M’Inspirerait de suaves vers…

Je ne suis pas artiste….

Je n’en ai que le cœur…

-Ce cœur…

Qui s’emballe…

Tachycardie sulfureuse…

Passion de l’âme…

-Passion de la chair…

De celle qui s’ouvre…

De celle qui se déverse…

De celles qui fusionnent…

-La passion…

Se nourrit de braises….

Foyer ardent…

Ballet de flammes…

-Elle est douceur aussi…

Quand ses yeux…

Ou ses doigts…

Caressent mon être…

-Son parfum m’enivre…

Douce euphorie…

D’humer sa proximité…

Dans l’air embaumé…

-Cette odeur d’elle…

Qui flotte en volutes…

Douce aura olfactive…

Qui subjugue mon mental…

-Elle est belle…

De cette beauté…

Que seul le charisme…

Peut auréoler…

-À vingt ans…

Elle l’était déjà…

À trente et quarante ans…

Elle culminait…

-Pourtant la cinquantaine passée…

Elle émerge encore…

Telle la tulipe…

D’un nouveau printemps…

-Sa beauté n’a pas d’âge…

Sa beauté a toutes les âges…

Sa beauté est latente…

Sa beauté est belle…

-De tout temps…

Elle a eu l’âge de la beauté…

C’est que de tout temps…

Elle a été elle…

-Elle…

Réfugiée au creux de mon épaule…

Qui s’endort lascivement…

Alors que je l’admire…

-Fascinante…

Sa beauté est subjuguante…

Quand mes yeux…

Se complaisent à l’admirer…

-J’ai le cœur fébrile…

Et l’âme heureuse…

De la serrer dans mes bras…

À l’aube de plonger dans nos rêves…

-Le nez dans ses cheveux…

Je m’imprègne de son aura…

Douceur olfactive…

Condensé de sérénité…

-Elle est belle…

Elle a l’âge de la beauté…

La beauté de tous les âges…

Sa beauté d’être…

Xxx

Kleaude

Résultat de recherche d'images pour "L'ÂGE DE LA BEAUTÉ"

INSOLITE…

Publié: 6 février 2021 dans Non classé

Résultat de recherche d'images pour "soir d'hiver"

INSOLITE…

-Un soir d’hiver…

Tout doux…

Après une bordée de neige…

Qui se prélasse au sol…

-Dehors…

J’entends avec plaisir…

Les enfants jouer dehors…

Alors que confinés depuis trop longtemps…

-L’air est bon…

Le temps doux…

Les flocons virevoltent…

Alors que le vent dort…

-Les journées s’allongent déjà…

Même si l’hiver perdure…

Paysage enneigé…

Beauté bucolique…

-Beauté latente…

Que s’apprête à se couvrir…

Du crépuscule qui …

Tout lascivement se déploie…

-Ce crépuscule…

Précurseur de l’insolite…

Alors que tous rentrent…

Pour laisser les rues désertes…

-Comme si…

La vie se mettait en veilleuse…

N’ayant plus…

Sa légitimité d’être…

-Cette vie…

Qu’on veut pourtant…

Tellement préserver…

Même si devenue si insolite…

Xxx

Kleaude

Résultat de recherche d'images pour "hiver de nuit"

FACE À FACE…

Publié: 30 janvier 2021 dans Non classé

janvier 2006

Seul, solitaire ou les deux? - yukonwellness.ca

FACE À FACE…

Tu te retrouves seul(e)…

En pleine solitude…

Face à toi même…

Comme seul compagnon…

Ta première réaction…

Est de craindre cette solitude…

De chercher à la repousser…

Tu aimes tant être entouré(e)des tiens…

De tes amis et collègues…

D’ailleurs ceux-ci…

Aiment et savourent ta présence…

Tu es toujours là pour eux…

Comme un ami fidèle…

Tu es quelqu’un d’apprécié…

Mais voilà que tu te retrouves seul…

C’est presque troublant…

Dérangeant parfois…

Tu cherches à chasser cette solitude…

À t’occuper….

À faire milles et une choses…

Pourtant tu n’es jamais tout à fait seul…

Tu bénéficies toujours …

De l’être le plus intéressant qui soit…

Pourtant tu ne le connais pas vraiment…

Mais lui sait tout de toi…

Tu n’en profites pas à sa juste valeur…

Parce que trop souvent…

Tu ne lui accordes pas l’importance …

Qu’il mérite…

C’est même lui que tu  négliges le plus souvent…

C’est pourtant pas très noble…

De faire cela à ton meilleur ami….

À lui tu ne peux jamais vraiment mentir…

Il sait tout de toi…

Car reconnait le…

Celui- qui sera toujours là pour toi…..

Et qui sera là jour après jour…

Celui qui sera toujours ton meilleur ami…

C’est toi!!!

Et si solitude…

Rimait avec quiétude…

Savoures l’opportunité…

De vivre la plénitude…

De te découvrir…

De t’accorder du temps…

Car crois-moi…

Tu es quelqu’un de si formidable!!!

Apprend à te redécouvrir…

Tu en vaut tellement la peine…

Accordes-toi l’importance…

Que tu te mérites…

Tu n’en seras qu’une meilleure personne…

Plus épanoui(e)…

Encore en meilleure posture…

Pour aimer et supporter les tiens…

Et tes autres amis…

Redeviens toi-même…

Aimes toi comme tu es…

Je te le dis…

Tu es quelqu’un de si formidable…

Tu te mérites….

Plonge dans le miroir de ton âme…

Regardes toi…

Tu vas aimer le visage que tu y verras…

Tu es unique…

Mais surtout…

Tu es toi!!!

XXX

Kleaude

Oser être soi : quel est le risque? - Choisir d'être soi

LA VIEILLE SAGE…

Publié: 24 janvier 2021 dans Non classé

Janvier 2007

Paysage D'hiver - Arbres Et Rivière Givrés Dans Le Matin Ensoleillé Photo  stock - Image du matin, rivière: 128722864

LA VIELLE SAGE…

On me dit sage…

Cela me fait bien rire…

Ceux qui le disent…

Ne connaissent qu’une facette de moi…

Certainement pas tous mes affluents…

On me dit probablement sage…

Parce que je suis là depuis toujours…

Du moins c’est la perception qu’ils ont…

Ils croient aussi que je serai toujours là…

Immuable….

Sage et immuable….

Doux sourrire…

Pourtant je suis toujours en progression…

En perpétuel mouvement….

En changement constant….

C’est peut-être ça la sagesse…

Progresser en douceur….

Mais progresser immuablement…

Suivre son cours…

Et polir les aspérités de nos berges…

On me dit sage…

Probablement parce que j’ai coulé….

Sous bien des ponts…

J’ai tant de vécu…

Tant de votre vécu…

Bien des tout jeunes ont batifollé sur mes barges…

Tant de jeunes ont rêvé d’aventures…

Tant de clapotis et de sourrires…

Pour un instant de grâce ….

Comme si  bien-être du fluide maternel retrouvé…

J’ai servi d’ambiance et de décors….

Pour bien des promenades d’amoureux….

Se tenat enlacés l’un contre l’autre…

J’ai été témoin de bien des baisers….

Tant de si belles affections…

Ici je suis relativement sage…

Une sagesse de quiétude….

Une douce langueur…

Où viennent se poser les canards et les oeis de passage…

Au plaisir des amoureux qui se mirent à ma surface…

Je me fais aussi plus gracieuse….

Plus coquette….

Alors qu’à son coucher….

Le soleil vient s’étendre sur moi…

Pour demain se lever de l’autre côté du lit…

En aval ou en amont…

Je suis parfois plus fougeuse…

Je peux aussi être impitueuse et survoltée…

Je peux créer bien des remous….

Agiter mes eaux…

Mes eaux…

J’ai beau les brasser…

Pour en conserver la limpidité…

On a trop longtemps cru à mon immuabilité…

On ne voit pas que mon souffle devient plus difficile…

Je vieillis aussi….

Pourtant guère plus de rides au fil du temps…

J’affiche toujours un chrame trompeur…

J’ai travaillé si fort aussi….

J’étais la voie navale du progrès….

Bien des enthousiastes et des valeureux…

Ont osé chercher à m’apprivoiser…

Ils ont su réaliser de grandes choses…

D’autres n’auront fait qu’abuser…

Et m’ont souvent laissé en plan…

Pourtant même le chasseur…

Sait qu’on ne laisse pas filer une bête blessée…

On n’abandonne pas ainsi une proie extropiée…

Pourtant….

Bien du fiel a été versé en moi…

Mais heureusement….

Je ne suis pas que ça non plus…

J’ai d’autres rivages…

Je suis peut-être sinueuse…

Mais mon cours est inéluctable…

On a beau me dire sage….

Je reste une éternelle rêveuse…

Une romantique dans l’âme…

Parfois fougeuse et passionnée…

Parfois que douceur et quiétude latente…

C’est vrai qu’ on peut me qualifier de sage…

Je sais tant de choses…

Mes flots portent les rumeurs…

Tant d’humeurs et d’espoirs….

Je vois beaucoup mais ne peut rien dire…

Je me réjouis…

Quand une âme esseulée…

Se penche sur moi pour y déverser ses larmes…

Où pour se mirer de son âme…

Et implorer les espoirs de son coeur…

Je me réjouis…

Quand je vois un doux visage…

Ainsi implorer le destin….

Et que je sais que son âme soeur…

Est sur les mêmes berges un peu en amont ou en aval…

Confie-toi à la vielle sage…

Elle se fera porteur du message de ton coeur…

Je garderai tes espoirs à flots….

Je les porterai de ville en ville….

Car je sillonne tout le coeur du Québec…

Je suis la vielle sage…

Cette rivière qui agrémente les berges de ton patelin…

Je suis peut-être sage….

Car j’ai su rester romantique…

XXX

Kleaude

Rivières, Paysages et Forêts - La Croche - Tourisme Haute-Mauricie

SOUVENIRS D’UNE VIE…

Publié: 17 janvier 2021 dans Non classé

REPRISE D’UN TEXTE DE JANVIER 2007

Vos plus belles photos du Grand Ouest sous la neige ! - Diaporama angers -  Angers.maville.com

SOUVENIRS D’UNE VIE…

-L’homme errant….

N’ère plus…

Il n’est simplement plus…

Dernier souffle expié…

-Retrouvé près de son banc…

Dans le parc où il n’était plus surprenant…

De le voir errer…

Parfois ici, parfois ailleurs…

-L’homme a erré…

Parfois ici, parfois ailleurs…

Au fil de toute une vie…

Séquence par ci et par là…

Il n’a pas toujours été sans abris…

Mais a toujours erré…

Un seul nom en nécrologie…

Mais tant de personnages…

=

Tant de personnages…

Au fil des séquences…

D’une vie…

Parfois ici, parfois ailleurs…

=

Il a toujours erré…

Parfois selon un plan de carrière…

Parfois dans une vie conjugale…

Mais toujours seul au milieu de la mêlée…

=

Il n’est plus….

Tout ce qu’il a déjà été…

Car quoi qu’il aie fait…

Il a toujours erré…

-Dernier souffle expié…

On l’a retrouvé près de son banc…

Difficile de l’ignorer encore…

Maintenant qu’il gît là…

-On se demande bien…

Qui peut bien vouloir savoir…

Pourquoi son cœur s’est arrêté…

Lui qui a cessé d’errer…

-Cessé d’errer…

Est une fin en soi…

Mais il faut bien l’expliquer…

Alors aussi bien  l’autopsier…

-La médecine ne peut expertiser…

L’âme qu’elle ne trouverait plus de toute façon…

Mais veut autopsier…

Son système cardiaque…

-À l’ouverture…

Point de cœur…

Ni même de veines ou d’aortes…

Juste un petit coffre de bois….

-Bois relativement ancien…

D’une époque terminée depuis peu…

D’un bois poli par le temps…

Par les errances….

-Coffre de bois…

Coffre de souvenirs…

Souvenirs d’errance…

Souvenirs d’une vie…

-L’homme a beaucoup erré…

Mais saches que s’il t’a rencontré…

Même si ce n’est que croisé…

Même si tu ne l’a jamais remarqué…

-Jamais remarqué…

Où jamais voulu le voir…

Où juste regardé à la dérobée…

Alors qu’il ne faisait qu’errer…

-Mais saches que si tu l’as marqué…

Sous une marque sur le bois vieilli…

À l’intérieur du coffret de bois…

Il en a bien conservés…

-Il a en a bien conservés…

Bien chéris et aimés…

Mais surtout bien ressentis…

Des souvenirs de toi…

-Et ces souvenirs de toi….

De ses pans de vie…

De ses séquences d’errance…

Il s’est fabriqué un cœur…

-Artisan de son cœur…

Il en aura fait un coffret…

Un coffret de vieux bois polis…

Marqué par le temps et les gens…

XXX

Kleaude