HOMMAGE À UNE AMIE DISPARUE…

Publié: 1 juin 2019 dans Non classé

Je republie ce texte en mémoire d’une bonne amie que certains d’entre vous ont côtoyé sur les blogs au fil du temps. Certains  ont même relevé le défi à l’époque d’écrire sur le thème du LIEN, dont je ne retrouve malheureusement pas l’inspirante photo.  Carmen est décédée le 22 mai à l’âge de 60 ans. RIP Carmen.

LE LIEN…

Publié: 29 septembre 2005

Le texte suivant m’a été inspiré par une photo vue sur le site d’une bonne amie. Après l’avoir commenté, elle m’a proposé que l’on écrive, tous les deux de notre côté, ce que cette image nous inspirait. J’ai trouvé le défi intéressant; d’autant plus que j’ai toujours apprécié les textes de cette amie. J’espère être à la hauteur de sa contrepartie que j’ai hâte de lire.

LE LIEN….

Oui, j’ai besoin de toi…

J’a besoin de tes liens…

J’ai besoin de créer des attaches avec toi…

Les liens les plus recherchés sont ceux de l’amour…

Ce sont les plus importants.

On en a tous besoin…. c’est vital…

Nos rapprochements sont si doux….

Jusqu’alors, on aspirait à un épanouissement mutuel

et à une communion doucement sensuel…

Il fut un temps, où ces liens, même physiques, n’étaient que prétextes à nos élans d’amour enflammés.

De sensuels à purement sexuels…

On s’est amusé… On a exploré… On a fantasmé… On a brisé  nos tabous…

Tout cela, on le faisait d’égal à égal…

On dépassait les bornes peut-être, mais c’était dans un consentement mutuel…

Chacun son tour, on amenait l’autre un peu plus loin…

Ces excès, je les ai encore dans la peau…

C’est viscéral…

Il m’est difficile d’oublier…

En fait, je ne veux probablement pas oublier totalement…

Cependant, ces liens n’auraient jamais dû devenir des entraves… pas même avec le temps…

Sournoisement, un désiquilibre s’est installé entre nous.

Incidieusement, tu t’es mis à tout vouloir contrôler…

Petit à petit tu as cessé d’être  à mon écoute…

Tu es devenu insensible à mes attentes….

Tu n’as plus respecté mes limites…

Pourquoi n’avoir pas su te contenter de nous… de notre cheminement…

Pourquoi avoir dénigré mes hésitations?

Pourquoi  ne  plus m’avoir respecté?

Il n’y a pas si longtemps, tu t’amusais de mes peurs….

Pourquoi avoir commencé à en rire?

J’ai été brimé…. écorché vif…

Pourquoi n’a-t-on pas su sauvegarder notre équilibre?

Comment se  fait-il que l’on se soit perdu?

Pourquoi a-t-il fallu tout briser?

J’ai mal…. J’aurais tellement aimé trouver un sens à tout cela…

Je me suis épuisé à chercher à comprendre….

Peine perdue…. tout cela n’a aucun sens…

Pourquoi sommes-nous parfois si irrationnel?

Peut-être parce que nous sommes humains?

Avec nos forces et nos faiblesses….

Tu n’aurais pas dû profiter des miennes…

Kleaude

Publicités

Résultats de recherche d'images pour « PETITE FILLE AU PARC »

LA PETITE FILLE QUI JOUAIT AU PARC…

-Joyeuse et gaie…

Le regard gorgé de bonheur…

Tu cours et sautilles…

Comme un petit écureuil…

-Tu t’émerveilles…

Dans ce micro-monde de géant…

Tu grimpes aux modèles colorés…

Guidée par ton imaginaire débridé…

Résultats de recherche d'images pour « PETITE FILLE MODULE DE JEU AU PARC »

-Heureuse et si reconnaissante…

Envers ton papa…

Qui t’a amenée au parc…

Il est alors si gentil…

-Parfois même…

Sur le chemin du retour…

Vous vous arrêterez…

Manger une glace…

-La vie est parfois si belle…

Ces moments de bonheur…

Te sont inestimables…

Ils te rendent si heureuse…

-Tu voudrais tant…

Que toujours…

Il en soit ainsi…

Mais…

Résultats de recherche d'images pour « PETITE FILLE triste AU PARC »

-Mais…

Tu ne peux pleinement y croire…

Car tu sais déjà…

Que le bonheur n’est pas éternel…

-Le tien…

Beaucoup trop souvent…

Cruellement éphémère…

Comme si tu n’y avais pas vraiment droit…

-Après tout…

Tu en viens…

Dans ta tête de petite fille…

À te dire que ça doit être ça la vie…

-Si tel n’était pas le cas…

Pourquoi serait-t-il…

Différent pour toi…

Qui n’a jamais rien fait…

-Mais d’instinct…

Tu sais pourtant déjà…

Que ça devrait être comme ça…

Et le bonheur toujours accessible…

-Encore une fois…

Il a suffi qu’à la dérobée…

Tu regardes ton père…

Pour ressentir un malaise naissant…

-Tu l’as vu…

Regarder sa montre…

Tu en comprends…

Qu’il comptait déjà son temps…

-C’est parfois normal d’être pressé…

Mais il y a plus…

Il est déjà tendu…

Au moment de t’appeler…

-Tu arrivais en haut…

De l’échelle de la glissoire…

Quand il t’a appelée…

Pour rentrer…

Image associée

-Il aurait probablement fallu…

Que tu rebrousses aussitôt chemin…

Même si ce n’était pas plus long…

De monter la dernière marche…

-Qu’une autre marche…

Pour faire une dernière descente…

Avant de rentrer…

Après t’être simplement amusée…

-Tu as ressenti…

Tu as vu…

Ton père crisper les mâchoires…

Déjà si impatient…

-Mais pourquoi donc…

Tu ne peux comprendre…

Tant de réactions…

Si imprévisibles…

-Tu n’as même pas atterrie…

En bas de la glissade…

Qu’il t’empoigne par le bras…

Et te secoue pour te remettre sur pied…

-Tu le sens nerveux et crispé…

Tu en deviens anxieuse…

Et lui comme à l’affut de la proie…

Culmine sa rage…

-Subitement colérique…

Il te fait regretter…

D’avoir savourer…

Ce trop court moment de bonheur…

-Comme si…

Il fallait en payer le prix…

Comme si…

Ces moments tu avais volés…

-Tu sais déjà…

Que la soirée sera infernale…

Tu voudrais tant…

Qu’l en soit autrement…

-Tu voudrais tant…

Dire à ton papa…

Que tu t’en veux…

De l’avoir fait choquer…

-Tu t’en veux…

D’être une mauvaise fille…

Tu regrettes amèrement…

D’avoir déçu ton papa…

-Pourtant…

Tout ce que tu voudrais…

C’est savoir te mériter…

Son amour…

-Dans ta tête d’enfant…

Tout se bouscule…

En fait tu ne comprends rien….

Et tu crains…

-Tu crains de rentrer…

Tu crains de recevoir d’autres coups…

Tu crains que ta mère en reçoive aussi…

Par ta faute…

-Tu t’en veux…

De ne pas être…

Une bonne petite fille…

Mais tu le voudrais tant…

-Mais tu ne peux comprendre…

Tu n’es qu’une toute petite fille…

Qui il y a quelques minutes à peine…

Se gorgeait de bonheur…

-Tu ne demandes pourtant…

Qu’un bonheur bien légitime…

Qu’à vivre ton enfance…

Même si elle ne t’est pas heureuse…

-Tu n’aspires…

Qu’à être joyeuse et gaie…

Qu’à rendre tes parents heureux….

Qu’à gouter au bonheur…

Xxx

Kleaude

Image associée

L’ALBATROS…

Publié: 12 mai 2019 dans Non classé

Reprise d’un texte de juin 2006

Image associée

L’ALBATROS…

L’albatros a toujours su…

Il a toujours su planer…

Il se ravissait…

Des vols à tire d’ailes…

Parfois il se laissait aller…

À rêver…

De voler plus haut…

Encore plus haut…

S’approcher du soleil…

Viser la cible miroitante…

Viser les confins de l’univers…

Dépasser les dépassements…

Il se demandait bien…

Comment s’approcher d’aussi près…

De l’astre solaire…

De ses rêves les plus fous…

Ces songes lui étaient doux…

Comme une rêverie…

Drapée d’espoirs ouattés…

Rêves pour affronter le quotidien…

Lors de ses rêveries…

L’albatros a perçu…

Et entendu un chant doux et mélodieux…

Celui d’une douce colombe…

Douce colombe…

Au chant si mélodieux…

À la grâce déployée…

Au vol tout en cabrioles…

L’albatros…

Et la colombe…

Se sont apprivoisés…

Se sont mis à rêver…

Le vol de la colombe…

Se fait si gracieux…

Et est si porteur de sensibilité…

Et de doux espoirs…

Sans vraiment en prendre conscience…

L’albatros s’est lui aussi élancé…

Élancé vers les hauteurs…

Vol tout en cabrioles…

Ses ailes l’ont porté…

Si près du soleil…

Si près de la douceur…

Si près du bonheur…

L’albatros volait…

Non, l’albatros voguait…

En toute quiétude…

En toute plénitude…

Il était en plein rêve…

Il fermait les yeux en plein vol…

Il savourait…

Il vivait…

Les yeux fermés…

Il n’apas vu le temps changer…

Il n’a pas perçu l’orage…

Ni le tonnerre qui grondait…

L’albatros était en plein vol…

En plein envol…

En plein rêve…

Quand l’orage a éclaté…

L’éclair a surgit…

De sa foudre…

A frappé l’albatros en plein vol…

Déjà il pique du nez…

La vrille l’aspire…

Néanmoins, un si haut vol…

Valait tous les descentes en catastrophe…

Même s’il ne peut plus étendre ses ailes…

La fatalité…

Lui est si cruelle…

Mais il perçoit tout de même une certaine sérénité…

À l’approche de l’impact…

Jamais il n’aurait cru…

Pouvoir voler si haut…

Jamais il n’aurait cru…

Voler aux côtés d’une colombe…

XXX

Kleaude

Résultats de recherche d'images pour « Albatros et une colombe »

MÊME LES LICORNES PLEURENT…

Publié: 5 mai 2019 dans Non classé

Résultats de recherche d'images pour « même les licornes pleurent »

MÊME LES LICORNES PLEURENT….

-Toute petite…

Déjà tu te berçais…

De tant de fééries…

Douce euphorie…

-L’enfance croît…

À y croire…

Innocence du cœur…

Virginité de l’âme…

-Petit à petit…

Un certain nombre de désillusions…

Assombriront…

Ta voûte céleste…

-Mais d’y croire…

Tu n’auras de cesse…

Femme en devenir…

Tu te définis….

-Puis dans ton coffre d’outils…

Ceux que tu as et ceux qu’ils te manquent…

Tu puises pour te fabriquer une vie…

En ton avenir tu crois…

-Tu le façonnes…

Tu apprends à le faire…

Tes limites…

Tu assimiles…

-Limites imposées parfois…

Par les cicatrices du cœur…

Tares émotionnelles…

Vécu résurgent…

-Tant bien que mal…

Tu deviens toi…

Tout en guidant…

Ceux qui suivent tes pas…

-À ceux-ci…

Tu sais jeter…

De solides bases…

Pour qu’ils se façonnent à leur tour…

-Ils le feront…

Tant bien que mal…

Alors que toi…

Toujours tu t’en feras…

-Cœur de mère…

Incapable d’indifférence…

Toujours préoccupée…

Drapée d’amour inconditionnel…

-Le monde aussi…

Ne sais te bercer d’indifférence…

L’humain dans sa globalité…

Est de plus en plus préoccupant…

-Mondialisation et répercussions…

L’inquiétude l’est tout autant…

L’anxiété culmine…

Alors que le monde semble vouloir imploser…

-Conscientisée tu es…

Concrets…

Sont les gestes que tu poses…

Mais ce monde inquiète…

-Inquiétée…

Par tant de catastrophes…

Alors que la nature…

Exacerbée se rebelle…

-Tracassée…

Par tant de drames humains…

L’humain en toi…

Doute des siens…

-Viens…

Ferme la télé…

Éteins la radio…

Évadons-nous…

-Viens entendre…

Le murmure de l’eau…

De la rivière qui s’écoule…

Imprégnée de tant de sérénité…

-Viens admirer…

L’immensité du lac…

Qui se berce de quiétude…

Coule à son rythme…

-Viens…

Ferme les yeux….

Laisse-toi bercer…

Et rêves aux licornes….

Xxx

Kleaude

Image associée

TEMPÈTE…(4)

Publié: 28 avril 2019 dans Non classé

Résultats de recherche d'images pour « TEMPÈTE EN MER RADEAU »

TEMPÈTE…(4)

-Tu ouvres les yeux…

Tu scrutes les confins de l’horizon…

Dans un ultime défi…

À cet arrogant univers…

-Ce n’est pas vrai…

Que tu vas abdiquer…

Sans du regard…

Le confronter…

-Ce n’est pas une joute…

Ni même un duel…

Car les règles n’ont ici…

Plus rien de noble…

-Ce n’est pas même…

Un combat dans l’arène…

Parce que dans la fosse…

Tu es livrée au destin charognard…

-Pourtant…

On dirait presque…

Que le vent s’apaise…

Comme si essoufflé lui aussi…

-On dirait presque…

Que la mer, bien qu’encore agitée…

Tangue néanmoins…

Un peu plus doucement…

-Comme si…

Le vent en se relevant…

Soufflait aussi dorénavant…

Sur les nuages qui assombrissaient ton ciel…

-Comme si…

Un vieux fantôme…

Bien que déchu…

Et d’un âge plus vétuste…

-Tenait encore mordicus…

À tenir ses promesses d’antan…

Quitte à lui-même s’époumoner…

À souffler à contre-courant…

-Tu ne peux le voir…

Qu’à peine l’entrevoir…

Tel un mirage…

Issu de la déraison…

-Pourtant…

Tu es certaine de le voir…

Tu le devines…

Tu le perçois…

-Entre les nuages…

Qui tendent à se dissiper…

Tu le vois…

Ne serait-ce qu’en volutes…

-Il est là…

Au-dessus de tout…

Au milieu de rien…

Mais de toi tout près…

-Alors que la mer s’apaise…

Dans la voile de ton radeau…

Il souffle de tout son cœur…

Avec l’ardeur de son âme…

-Vers les berges sablonneuses…

Il te pousse…

Pour que langoureusement…

Tu ailles t’y échouer…

-Pour qu’enfin…

Ton âme…

Puisse se repaitre…

D’un peu de répit…

Fin

Xxx

Kleaude

Image associée

TEMPÈTE 3…

Publié: 21 avril 2019 dans Non classé

Résultats de recherche d'images pour « TEMPÈTE EN MER RADEAU »

TEMPÈTE…(3)

-À la dérive…

Du temps…

Ce sale temps…

Si exécrable par moment…

-Il vient un temps…

Qui a emprise sur tout…

Alors que toi…

Tu n’as plus prise sur rien…

-Ton radeau se lamente…

Craquant de partout…

Souffrant à chacune des vagues…

Qui ne cessent de déferler…

-Chacune d’elle…

Pouvant être la dernière…

Celle qui t’avale…

Celle après qui c’est le néant…

-Pourtant tu t’agrippes…

Même si ce n’est…

Qu’en désespoir de cause…

Alors que plus aucun espoir…

-Alors que les flots te submergent…

Pour te noyer…

Sans même encore…

T’aspirer vers les tréfonds…

-Comme si…

Ce sale temps…

N’en avait pas fini…

De jouer avec toi…

-Sadique il se fait…

Quand de fois en fois…

Sur toi…

Il s’acharne…

-Aussi désabusée…

Qu’épuisée…

À plus rien…

Tu ne sais t’en remettre…

-Laissée sans connaissances…

Tu n’as plus conscience…

D’être encore…

Ultime lâcher prise…

-Alors que…

Sous la rage des éléments…

Tu suffoqueras par manque d’air…

Tes poumons n’aspirent plus que de l’eau…

-Dans un ultime sursaut…

Dernir ou avant dernier…

Plus rien ne se compte…

À ce stade-ci…

-Pourtant..

Dans un ultime râle…

Tout un bouillon…

Tu recraches de tes poumons…

-Malgré le vent…

Encore si cinglant…

Et les trombes d’eau…

Qui te fouettent sadiquement…

-Tu ouvres les yeux…

Tu scrutes les confins de l’horizon…

Dans un ultime défi…

À cet arrogant univers…

-À suivre-

Kleaude

Image associée

TEMPÈTE (2)…

Publié: 14 avril 2019 dans Non classé

Résultats de recherche d'images pour « TEMPÈTE EN MER RADEAU »

TEMPÈTE…(2)…

-Un monde…

Qui n’est jamais…

Tout à fait le tien…

-C’est alors…

Que le vent se lève…

Pour encore venir…

Te bourrasser…

-Pour autour de toi…

Les flots soulevés…

Pour ton petit radeau…

Ballotter en tout sens…

-Un peu comme l’angoisse…

Qui revient t’opprimer…

Qui t’oppresse la poitrine…

Pour limiter ton souffle…

-Le craquement du bois…

De nouveau se fait inquiétant…

Troubles anxieux…

Panique montante…

-Telle la feuille…

Propulsée par la bourrasque automnale…

Tu sais déjà…

Qu’après c’est l’hiver…

-Le vent se fait cinglant…

Il soulève l’eau de la mer…

Comme une pluie glacée et salée…

Aux arômes d’amertume…

-De celle qui fait que…

Si petite tu te sens…

Si minuscule…

Devant le gigantisme des géants…

-De ceux-là…

Qui ont la mouvance…

De ces horribles monstres…

Qui causent tes pires cauchemars…

-Quand…

À bout de forces…

Laissée sans énergie…

À ton sort tu t’abandonnes…

-Pas que tu capitules…

C’est qu’alors…

La résistance est vaine…

Faute de tout…

-Faute de rien…

À quoi t’accrocher…

Comme si tu n’étais…

Qu’une épave à la dérive…

-À la dérive…

Du temps…

Ce sale temps…

Si exécrable par moment…

-à suivre-

Kleaude

Image associée